TRANSCO CLSG lance le RAP en Sierra Leone

Lire la suite

Lire la suite

MAKENI, Sierra Léone – 31 janvier 2018: Céder la place à la construction d’une ligne de transport de 1300 km depuis Cote d’Ivoire au Libéria, en Sierra Leone et en Guinée, TRANSCO CLSG, en collaboration avec le gouvernement de Sierra Leone lancera officiellement le plan d’action de réinstallation (PAR) pour indemniser les familles, qui sont dans le couloir et qui sont affectées par le projet.

Le lancement symbolique du PAR pour les personnes affectées par le projet (PAP) dans le lot 2 de Kono à Bumbuna, aura lieu à Makeni, en Sierra Leone, le 1er février 2018. Plus de 400 ménages sont touchés par la construction de la ligne de transmission et des sous-stations en Sierra Leone et ils seront indemnisés par une procédure de compensation transparente.

Des activités similaires seront menées dans d’autres pays CLSG. Suite à la mise en œuvre du PAR, la direction de TRANSCO CLSG va acquérir les sites et les remettre aux entrepreneurs qui sont en charge de réaliser les activités de construction d’une ligne de transmission et de sous-stations de 1300 km à travers les pays CLSG.

TRANSCO CLSG, qui met en œuvre le projet d’électricité CLSG, reliant la Côte d’Ivoire au Liberia, La Sierra Leone et la Guinée a déjà mené des campagnes d’information à travers le CLSG pour sensibiliser les communautés sur le processus de réinstallation.

TRANSCO CLSG, en collaboration avec les gouvernements du CLSG, est responsable de la mise en œuvre et la coordination du programme de réinstallation. Toutes les PAPs ont été identifiées dans le corridor de la ligne de transmission.

Avant la mise en œuvre du PAR, tous les biens se trouvant dans le droit de passage ont été évalués et l’inventaire des biens a été établi.

Pendant ce temps, les donateurs du projet CLSG, y compris la Banque mondiale, la Banque africaine de développement, La Banque Européenne d’Investissement et la Banque Allemande de développement, ont réaffirmé leur soutien indéfectible à la mise en œuvre réussie du projet CLSG. « Nous sommes au point de non-retour », a déclaré l’un des donateurs lors de la réunion annuelle de coordination des bailleurs de fonds qui vient de se terminer à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

 

 

Check Also

TRANSCO CLSG effectue des essais d’acceptation en usine à Bahreïn, en Inde

DG cherche une coordination avec le projet OMVG